Tambours dans la nuit : une édition collector pour les Imaginales

Chers lecteurs, chers amis,

Dans le cadre des Imaginales, les éditions Griffe d’Encre publient une édition limitée de ma novella Tambours dans la nuit, prélude à Animale.

Cette belle édition sera strictement limitée à 500 exemplaires numérotés de 1 à 500  – c’est donc un collector ! :-)

Où se procurer le livre ?

Soit aux Imaginales, où je serai présent du 22 au 25 mai.

Soit en souscription dès maintenant sur le site des éditions Griffe d’Encre si vous voulez être sûr d’avoir un exemplaire. En bonus, les 30 premiers livres commandés seront signés, et les 40 premières commandes recevront un terrible souvenir de la campagne de Russie…

Qui a illustré la couverture ?

Nous nous sommes lancés dans une enquête avec les équipes Griffe d'Encre, pour retrouver un témoin direct des événements. Jean-Charles Langlois a lui-même vécu les guerres napoléoniennes dans l'infanterie, avant de devenir peintre. Il me semble entendre résonner de lourds tambours quand je contemple son tableau crépusculaire...

Où vont les droits d’auteur ?

Acheter Tambours dans la nuit chez Griffe d’Encre, c’est aussi "aider ceux qui restent". Compte tenu du sujet, j’ai décidé de reverser mes droits d’auteur au Bleuet de France. Cette œuvre caritative issue d'une autre guerre soutient les anciens combattants et leurs familles, et entretient la transmission de la mémoire entre les générations.

 

  Quand se taisent les trompettes des batailles, s’éveillent les tambours de la nuit... 1812. Pierre, dix-huit ans, s’engage dans les troupes de Napoléon. Quelques jours plus tard débute la plus ambitieuse guerre de l’Empereur : la campagne de Russie. Mais la musique de la conquête n’est pas faite que de marches victorieuses. D’où viennent les sinistres roulements de tambours qui résonnent après le crépuscule ? Qui sont les membres du régiment anonyme, unité de la Grande Armée oubliée des livres d’Histoire ? D’adagio en fortissimo, de misterioso en furioso... Victor Dixen réorchestre l’une des pages les plus terribles de notre passé, dans une vertigineuse symphonie en six mouvements. Tambours dans la nuit, Victor Dixen.- Éditions Griffe d’Encre, 2014.- 80 pages, 8 €.

 

Quand se taisent les trompettes des batailles, s’éveillent les tambours de la nuit...

1812. Pierre, dix-huit ans, s’engage dans les troupes de Napoléon. Quelques jours plus tard débute la plus ambitieuse guerre de l’Empereur : la campagne de Russie. Mais la musique de la conquête n’est pas faite que de marches victorieuses. D’où viennent les sinistres roulements de tambours qui résonnent après le crépuscule ? Qui sont les membres du régiment anonyme, unité de la Grande Armée oubliée des livres d’Histoire ?

D’adagio en fortissimo, de misterioso en furioso... Victor Dixen réorchestre l’une des pages les plus terribles de notre passé, dans une vertigineuse symphonie en six mouvements.

Tambours dans la nuit, Victor Dixen.- Éditions Griffe d’Encre, 2014.- 80 pages, 8 €.